• parution...

    À la loupe, tout est rituel vient clôturer une tétralogie commencée en 2005, composée de Jardin du causse, Chroniques du hamac et Calepins paisibles d’une pâtresse de poules, sorte de journaux poétiques où l’inspiration puise à l’environnement immédiat, à l’ordinaire des jours. La poésie peut-elle naître de cette source si infime ou bien s’y épuise-t-elle ? Aux lectrices et lecteurs d’en décider.

    « Il nous faut changer de cap, lâcher du lest, faire face aux vraies peurs masquées par les fausses, les peurs conformes, les peurs induites, celles qu’il est bon d’avoir même si on ne les a pas. Il nous faut embarquer vers l’inconnu, sans rives, sans repère. Ne rien projeter, ne rien regretter, s’ouvrir à l’espace infini de l’instant, desserrer les vis, libérer, par le souffle paisible, nos viscères, admettre que l’on ne sait rien de l’amour. »

     

    Format A5, 52 pages agrafées

    Illustrations originales de l'auteur

    Édité et imprimé par elle-même
    sur papier 90gr calcaire
    couverture 250 gr calcaire
    100 % recyclé

     

    12 € + 2 pour le port

     

    à réserver par mail

     

    pour le règlement : chèque ou virement

     

    Merci et vives salutations !

    Cathy

     

     


    1 commentaire
  • texte de daphné b.       photo daphné beaudoin-pilon radio canada christian côté

     

    on me prend cute

    pour ici

    ou pour emporter

     

    on me prend

    par la main

    en me disant

    c’est incroyable

     

    on me prend

    pour des poèmes qui parlent

    d’autres filles que moi

    qui disent que ses lèvres

    c’est mille bonbons

     

    on me prend

    pour le resto le vino

    le pique-nique

     

    le brunch

    où il n’y a rien à dire

    tout à manger

     

    on me prend

    en amour non-stop

    avec personne pantoute

     

    Daphné B., « On me prend cute... », Bluetiful, Éditions de l’Écrou, 2015. 

     

     


    votre commentaire
  •  


    1 commentaire
  • l'oeil & la plume...

    texte de chloé savoie-bernard                                photo x chloé savoie bernard

     

     

    une réceptionniste deux fois une infirmière

    un membre du personnel soignant et même

    la médecin alors qu’elle avait les mains

    dans mon sexe me défaisant de ma grossesse

    chaque fois elles m’ont dit tu es belle

    la jolie mademoiselle ritournelle ma beauté

    chœur grec qu’annoncez-vous

    ma beauté gun qui shine retourné contre ma tempe

    alors vraiment je suis belle grand bien m’en fasse

    ça me fait une belle jambe les chevilles coincées

    dans les étriers un bébé mort en petits morceaux

    entre les jambes tombe-t-il

    qui le rattrape je suis belle le nez

    qui coule les yeux qui braillent

    il meurt il meurt je suis belle

    est-ce que cela m’absout est-ce que

    cela me sauve

     

    cette

    beauté

     

    Chloé Savoie-Bernard, « beauté formol », Royaume scotch tape, L’Hexagone, 2015.

     


    1 commentaire
  • l'oeil & la plume... qui suis-je ?

    texte de andrée chedid               ill. andrée chedid par C125 sur un mur d'arcueil

     

     

    Qui je suis

    Je l’ignore !

    Mythe ou réalité

    Dans l’intime du rêve

    Sortie du néant

    De passage dans le monde

    Captive de l’existence

    Et pourtant

    Novice devant les jours

     

     

    Proche de la fable

    Mais réelle

    Mais vivante

    Dans ce monde trop vaste

    Où je subsisterai

    Au-delà de mon temps

     

     

    Qui je suis

    Jour après jour

    Je me le demande

    Cette vitalité

    À toute échelle

    Ce trop-plein

    Ces plissements inattendus

    Cette destinée

    Étrange

    Voulue ?

    Ce « renaître »

    Cet apprentissage

    Cette humanité

    À laquelle

    On croit toujours

    Et puis

    Cet invivable

    Ces guerres

    Ces infamies

    Ce vide réanimé

    Cette mort en vue.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires